La fille de cuisine – Giuseppe Maria Crespi

La fille de cuisine – Giuseppe Maria Crespi-

Les italiens ne sont pas connus pour leurs scènes de genre. Au 18e siècle, tandis que ce type d’œuvre fait toute la richesse de la peinture hollandaise, l’art italien, lui, est davantage religieux et historique. La sguattera (« la bonne », « la plongeuse ») est une exception fameuse. C’est l’un des tableaux les plus connus de Giuseppe Maria Crespi, remarqué pour son travail raffiné sur la lumière. Sous la clarté du jour, on découvre la solitude d’une inconnue affairée à la vaisselle et l’inventaire de ses ustensiles ménagers.

La fille de cuisine, Giuseppe Maria Crespi, 1710-1715, Galleria degli Uffizi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s