Labourage Nivernais, Le sombrage – Rosa Bonheur

Rosa bonheur Labourage nivernais

Le « sombrage » est le premier labour, qui permet d’ouvrir la terre et de l’aérer pendant l’hiver. Il est effectué après les moissons, au début de l’automne. C’est à cette période de l’année que la jeune peintre Rosa Bonheur arrive, en 1848, dans le Nivernais, à Château de la Cave. Elle séjourne pendant plusieurs mois chez le sculpteur Justin Mathieu. L’artiste est là en étude, pour travailler sur une commande d’état, suite à son passage remarqué au Salon de 1848, dont elle est sortie médaillée d’or.

Rapidement aperçues, les reproductions du « Labourage nivernais » de Rosa Bonheur peuvent passer pour une photographie. L’ultra-réalisme des bœufs et les tonalités vives de la terre éventrée ont de quoi troubler le spectateur. Sur cette toile de deux mètres de long, se donne à voir une véritable étude anatomique : les bœufs sont saisis jusqu’aux moindres détails de leur musculature, de leur pelage et de leurs striures. Rosa Bonheur consacrait énormément de temps et de méticulosité à ses études préparatoires : immergée dans les campagnes paysannes, croquant les animaux jusqu’à l’abattoir. Tandis que la nature et les bovins s’imposent au centre de la composition, les hommes, eux, s’estompent : dans l’ombre ou en arrière-plan, leur présence est des plus discrètes.

Vérité du quotidien, le tableau « ethnologique » de Rosa Bonheur fascine jusqu’aux zootechniciens et autres vétérinaires, comme en témoigne une récente thèse de doctorat vétérinaire que lui a consacré Léa Rebsamen.

Labourage Nivernais, Le sombrage, Rosa Bonheur, 1849, Musée d’Orsay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s